Panopticon et jeu vidéo

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Jaib dit :

    Le principe du panopticon a également été repris dans le premier roman de Damasio, La zone du dehors (1999.) Damasio ou Beauverger, qui bosse sur le prochain Remember Me, s’inspirent beaucoup des travaux de la philosophie post-moderne française, Deleuze en tête, mais aussi Foucault, qui connait une belle prospérité outre-atlantique. Dans les Gender Studies, au hasard. « La volonté de savoir. » Enfin bref, la France est un petit pays désormais et tout ça n’intéresse plus grand monde par ici.

  2. Bounthavy dit :

    « Petit », je ne sais pas. Mais il est clair que tout ceci donne l’impression que la France ne reconnait ses chercheurs et savants qu’après validation extérieure aux USA et d’autres pays. Cet aveuglement étrange et la volonté d’imiter en tout point l’utilitarisme des USA me semblent totalement contre-productif pour la recherche de manière générale.
    J’avais pu rencontrer DontNod, le studio développant Remember Me. La première partie de l’interview est ici http://wp.me/p2YBp6-7e Je mettrais en ligne plus tard l’interview que j’ai faite avec Stephane Beauverger.

%d blogueurs aiment cette page :