Satoshi Kon : Voyage au cœur du rêve

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. neocalimero dit :

    Bel article. Un des réalisateurs japonais les plus passionnants qui nous a quitté trop tôt, passionnant de par les thèmes qu’il abordait et surtout ses nombreux talents (graphiques, narratifs et de mise en scène). Tout comme toi il fait partie de mes réalisateurs japonais préférés avec Otomo, Miyazaki, Takahata, Oshii et Okiura (Jin Roh).

  2. Joris dit :

    C’est amusant de voir à quel point la couverture de Kaikisen et l’affiche de Perfect Blue sont proches.

    De tous ces films, je n’ai vu que Tokyo Godfather qui fait tâche dans la production de films d’animation japonais de l’époque. C’était une sacrée bonne surprise.

    Avec un tel article je n’ai plus d’excuses pour ne pas voir et lire le reste de ses créations.

%d blogueurs aiment cette page :