The Closer : Brenda Leigh Johnson, féminine et féministe ? (partie 1)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. SKTV dit :

    Bravo pour cet article ! J’en profite pour signaler une coquille : « mal baissée » ou mal baisée ? (N’ayons pas peur des mots !…)
    J’avais moi aussi pris des notes pour un article sur la difficulté des relations de W, qui semble vraiment être le thème essentiel (et bien vu !) de la Saison 1 de « The Closer », mais il n’est pas encore écrit !!! (A la place, je mets en lien mon article sur Brenda en « poupée Barbie undercover », qui fait écho à la suite de ton article !…
    A la fin de la saison 1, après avoir subi les sourires moqueurs et l’hostilité de tous les mâles de son département, tous se rallient enfin à son grand talent d’enquêtrice et de « closer », même Flynn, le plus virulent, le moins loyal aussi, qui demande son transfert permanent à l’unité des enquêtes prioritaires. Noter tout de même sa réplique super macho dans le dernier épisode de la saison 1 : « Chef, vous avez des jambes d’enfer ! ».
    Ca m’a fait plaisir de lire ton article, que je partage sur FB. A bientôt peut-être !

    • Bounthavy dit :

      Effectivement ! Je corrige ma coquille. En ce qui concerne Flynn et ses remarques sur les jambes, c’est un gimmick récurrent. Il y a un épisode où Brenda est allongée sur un parking en pleine crise. Flynn dit l’avoir reconnue de loin à… ses jambes 😉
      En tout cas, merci pour les compliments !

%d blogueurs aiment cette page :