Kit de survie pour l’animation limitée à la japonaise (3)

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Lunch dit :

    Bonjour.

    Je viens de lire ton triple article, c’est vraiment très intéressant, j’ai appris plein de choses et ça permet de mieux visualiser la différence entre les cultures. J’ai toujours préféré l’animation japonaise (même si avouons-le il y a aussi de très bons animés français) mais je me suis jamais posé la question des différences. Et je me retrouve vraiment tout ce que tu dis.

    Ces silences, je n’aurais jamais pensé qu’ils aient pu avoir une raison budgétaire. Les auteurs ont vraiment trouvé comment allier le délai de conception et le génie de l’animation.

%d blogueurs aiment cette page :