Rien ne ressemble plus à un studio de jeu vidéo qu’un open space lambda

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Joris dit :

    Même s’il est déprimant, j’ai beaucoup aimé ton article.
    On se rend compte à quel point bosser dans le jeux vidéo est tout aussi aliénant que n’importe quel boulot inutile.

    Le cadre de travail des sociétés informatique m’a toujours vraiment déprimé. Ces open space ne ressemblent à rien d’autre que des mac do en attente de leur client. On sent bien là le côté industriel plus que créatif. On sent bien à quel point les employés ne sont que des petits rouages qui peuvent se remplacer car équivalents à n’importe quel autre… Et dire qu’on accepte de passer les plus belles années de nos vies assises à ce genre de bureaux. Il n’y a pas de barreaux, mais c’est bien une prison.

    • Bounthavy dit :

      Disons que l’essentiel n’est pas dans l’espace de travail qui est configuré de manière identique partout car c’est un lieu productif même si cette production est virtuelle. Il y a en revanche beaucoup de belles rencontres avec des gens formidables et passionnés.

%d blogueurs aiment cette page :