Catégories
Jeu vidéo

The Crew : interview avec Hervé Gengler

Attendu sur PC mais aussi sur console (Xbox One, PS4), The Crew est un  jeu de voitures en monde ouvert. Pour le réaliser, Ivory Tower a fait appel à des vétérans mais aussi de jeunes game designers. C’est notamment pour son expérience en MMO qu’Hervé Gengler a pu rejoindre les rangs de ce studio lyonnais. 

Pas trop dur de passer de Dofus Arena et Wakfu à un jeu de bagnole ?

J’ai eu beaucoup de chance de travailler sur des jeux qui mêlaient un genre que j’adore, le TRPG à la Final Fantasy Tactics / Disgaea et du multijoueur, composante que j’affectionne beaucoup mais que l’on ne  retrouve que très peu souvent marié à ce genre de jeux.

Malgré cela, après plus de 6 ans passés à travailler pour Ankama sur des tactical RPG comme Dofus Arena et Wakfu, j’avais besoin de me challenger, d’apprendre en côtoyant de nouvelles personnes et de découvrir ce qu’était le travail sur un titre triple A dans une grande structure.

Est-ce qu’il y a des aspects RPG (vu ton passé de GD) dans ce jeu de caisse ?

Il y a beaucoup d’éléments RPG dans The Crew, et c’est d’ailleurs une chance pour moi parce que, c’est en partie grâce à cela que l’on m’a proposé ce job et également pour cela que j’ai accepté.

N’ayant même pas mon permis de conduire et n’étant donc pas un grand connaisseur comme peuvent l’être mes collègues, je ne me serais pas sentit légitime dans cette boite si elle n’avait pas la volonté de faire un jeu de voitures différent de par son côté MMORPG.

N’as-tu pas peur que les amateurs de jeux de voitures soient rebutés par l’aspect RPG même s’il reste léger ?

C’est le genre de risques qu’il faut prendre pour faire évoluer un genre. Après tout, les FPS l’ont pris il y a un moment en incluant, même dans leurs modes multi-joueurs, un niveau de joueur et de l’expérience pour le faire monter, du déblocage d’habilités et du drop d’objets.

Le monde de l’automobile tourne tellement autour du tuning et du « gonflage de voiture » que cela nous semble au final assez naturel comme évolution et on espère que les joueurs seront de notre avis.

Il y a visiblement beaucoup d’ex Eden dans Ivory Tower. Du coup, c’est une sorte de Test drive unlimited en MMO ou c’est totalement différent ?

Le jeu est en grande partie le descendant spirituel de Test Drive, oui. Maintenant, il apporte bien plus au concept que le seul aspect MMO, tout l’aspect RPG du jeu par exemple.

Le joueur pourra en fonction de son expérience faire évoluer sa voiture avec de nouvelles parts, et il y a tout un système de loot qui permet de gagner des parts de qualité différente  en fonction de ses performances, ce qui incitera les joueurs à améliorer leur technique.

Quel était le challenge initial ?

A la base, la volonté d’Ivory Tower est surtout de pousser encore plus loin un concept qu’une partie de l’équipe a créé avec Test Drive Unlimited : un jeu de voitures dans un open world où l’on pourrait librement tailler la route avec ses amis ou des gens rencontrés en chemin.

Mais là où Test Drive semblait peut-être plus se réserver à une niche de joueurs appréciant les belles voitures, The Crew se veut bien plus ouvert et attrayant de par la variété de son gameplay.

De plus, le jeu se donne les moyens de plaire en affichant des graphismes à la hauteur de la concurrence sur Next-Gen tout en offrant un terrain de jeu dont la taille et l’ouverture dépassent largement les standards du genre.

Pourquoi faire un jeu console alors qu’il s’agit d’un open world ? Est-ce que ce n’était pas plus simple sur PC, espace des MMO ?

Il aurait été plus simple effectivement de ne faire qu’une version PC. Mais bon, quand on se lance dans un projet aussi ambitieux, c’est qu’on ne cherche pas la simplicité.

Avec l’ambition que l’on a de toucher les joueurs qui aiment les jeux de course, mais également ceux qui apprécient les jeux en ligne, les RPG et les sandbox,  il aurait été dommage de se limiter au monde du PC.

Surtout que la nouvelle génération Xbox One et PS4 met en avant de nombreuses fonctionnalités dont The Crew tire pleinement parti.

Il faut 90 minutes pour aller de la côte ouest à la côté est. C’est peu, non ?

C’est sûr que même à 400km/h il faudra plus de temps pour traverser les États-Unis dans la réalité (et ce n’est pas vraiment recommandé). Mais une course de 90 minutes à cette vitesse en évitant les voitures de trafic et la police, c’est déjà une épreuve épique qui demandera une énorme concentration.

C’est entre autre pour garantir une expérience de jeu fun avec des paysages et des routes qui changent continuellement que l’on a choisi une échelle réduite pour le jeu. Peu de gens apprécieraient de rouler 5 heures de ligne droite dans le désert (Tout le monde n’est pas fan de Desert Bus).

Cela dit, je ne me fais pas trop de soucis, avec nos 10 000 Km de route, il y a de quoi faire dans le jeu.

Quand on parle d’Open world, c’est un monde type Fuel (jeu d’Asobo) ou c’est un open world où tout est vraiment testé et validé ? Il n’y pas de murs invisibles ?

Le monde n’est pas généré  de manière procédurale comme Fuel. Cela veut dire que nos level designer posent les routes, les immeubles et la plupart des obstacles manuellement et qu’avec l’aide de nos testeurs ils s’assurent que l’expérience de jeu proposée soit aussi bonne que possible.

On n’a aucun mur invisible dans le jeu et c’est une fierté que de proposer un vrai open world, pas juste un réseau routier dont on peu s’écarter de quelques mètres de temps en temps. Il faut rouler dans le grand canyon pour comprendre à quel point ça change tout.

Est-ce qu’il est possible d’écraser quelques piétons ou animaux ? Désolée, mais j’ai deux mains gauches et j’adore (me) tuer de multiples manières (non, je ne suis pas psychopathe).

Il y aura de quoi faire côté « conneries » avec par exemple la destruction des barrières et des cabines de bus en série (ce qui fait grimper une chaine de combo qui vous récompensera mais vous fera aussi repérer de la police).

Pas de meurtre de piétons ou d’animaux par contre, on a un jeu tout public et des contrats avec des grands constructeurs qui nous en empêchent.

Et pour un néophypte, quelles sont les différences entre The Crew et le multi de Need for Speed ?

Pour faire simple, je dirais qu’il y en a autant qu’entre World of Warcraft et Quake même s’il faut avouer que le dernier volet de NFS
cherche plus comme nous à intégrer l’expérience multi-joueurs au cœur du jeu, plutôt que d’en faire un mode sur le côté. On a néanmoins une approche bien plus MMORPG et un monde qui s’y prête bien plus mais je ne peux malheureusement pas vraiment en dire plus car nous n’avons pas encore annoncés de nombreuses fonctionnalités qui vont dans ce sens ! A suivre donc.

Merci Hervé !

Qu'en pensez-vous ?