Catégories
Jeu vidéo

NEC PC Engine / TurboGrafx-16 TG-16

La société Hudson Soft est l’une des premières à produire des titres populaires pour la NES de Nintendo, au point qu’elle organise des concours de jeux vidéo à travers tout le Japon pendant plusieurs étés, lors du Hudson All-Japan Caravan Festival. Les enfants peuvent ainsi montrer leur dextérité sous l’œil des animateurs aux costumes jaunes.

Comme Nintendo tarde à sortir une machine plus puissante, Hudson s’allie à la société d’informatique NEC Corporation pour élaborer sa propre console de salon. En octobre 1987, sort alors la NEC PC Engine, console dotée d’un processeur de 16 bits – en réalité deux processeurs 8 bits. L’engouement est tel que les ventes surpassent fréquemment celles de la Famicom vieillissante.

Cela donne des ambitions aux dirigeants qui exportent la machine aux États-Unis, persuadés d’y rencontrer le même succès. Renommée TurboGrafx-16 TG-16, la machine sort en 1989 dans l’indifférence totale : il n’y a pas de campagne marketing et les jeux disponibles sont plutôt destinés à un public japonais.

De plus, le design de la console a été modifié. La NEC PC Engine est compacte tandis que la version américaine est bien plus grosse.

La France bénéficie pour sa part d’une distribution officielle de la console par le biais d’une filiale de Guillemot International (même famille que l’éditeur de jeux Ubisoft).

Malheureusement, la Sodipeng (Société de distribution de la PC Engine) n’a pas beaucoup de soutien de la part des Japonais, échaudés par le marché américain. La PC Engine reste donc assez confidentielle.

Au Japon, la vie de cette machine est plus florissante. De nombreux accessoires et plusieurs versions sortent : PC Engine CD-ROM2, périphérique ajoutant un lecteur de CD-ROM ; PC Engine SuperGrafx (1989) et PC Engine Duo (1991), version portable de la console. Les HuCards (TurboChips aux USA) permettent d’augmenter la RAM des consoles pour une meilleure qualité graphique.

Malgré la puissance de la machine, elle ne parvient pas à s’imposer en dehors du Japon. NEC abandonne ensuite la fabrication de la console pour se concentrer sur la production de composants électroniques pour Nintendo et SEGA.

Qu'en pensez-vous ?