Doublage de jeux vidéo : une star pour faire parler

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Aymeric dit :

    Wing Commander 3, souvenirs…

    A part ça, quelle manque d’originalité de la part des média « grand public », comme tu* les appelles. C’était particulièrement flagrant lors de la sortie de Watch Dogs. Je n’ai évidemment pas un regard exhaustif sur la couverture de cette sortie, mais tout le monde a eu l’air d’adopter le même angle (Contexte général « nouvelles technologies » / « affaires d’espionnages des communications du grand public et moyens intrusifs d’y parvenir » / « Ah tiens, justement, il y a un jeu qui surfe sur ces thématiques »). Pour l’éditeur, ça a eu le mérite de déplacer la mention de son jeu dans les pages « Société » (d’avantage lues que les pages ou articles spécialisés). Je n’ai pas vu le dossier de presse, j’ai cependant dans l’idée que l’approche et le contenu y étaient fortement suggérés (voire pré-construits?)

    (*) J’ai le tutoiement facile, sur internet… Je peux?

    • Bounthavy dit :

      Je pense qu’il y a plusieurs raisons à cela.
      1 – tu as raison : les éditeurs ont effectivement envie de voir leurs jeux dans les rubriques sociétés de la presse car ils peuvent toucher un autre public,
      2 – les journalistes spécialisés en jeu vidéo sont peu nombreux (de vrais journalistes avec une carte de presse) et sur la plupart des sites les prix pour une news ou un article écrit sont si minces qu’il est plus simple de suivre les orientations d’un communiqué de presse (surtout quand il est bien fait),
      3 – le grand public est si facile à duper qu’on se demande s’il est utile de lui dire la vérité… 90% des discours dans les making of sont du « bull shit » : écran de fumée pour contrer l’espionage industriel des concurrents, discours avec effet « waouh » our que les journalistes et le public relaient l’info.
      Quand on sait qu’une image débile fait plus rapidement le tour du web qu’une information sérieuse, à quoi bon être sérieux ?

%d blogueurs aiment cette page :