Slam Dunk et Real, manga de Takehiko Inoue : It’s playtime !

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Lunch dit :

    Ce n’est pas Kainan (l’éternel rival) qui est battu dans le dernier tome mais Sannô (ou « Sanao » selon Hanamichi, qui est effectivement l’équipe référence).
    Je viens de terminer de relire la série et j’ai un article à écrire sur le sujet. Le tien est très bien et bien complet.
    Je suis vraiment fan de l’oeuvre d’Inoue et même assez admiratif de l’auteur lui-même, sa passion pour le basket que je pratique aussi, ses expositions éphémères sur tableau noir, son indépendance vis à vis de l’édition et du merchandising, plus récemment sa « rencontre » avec Gaudi (Pepita).

  2. Lunch dit :

    J’ai appris des trucs en lisant ce portrait, notamment sur le jeu Lost Odyssey.
    Merci

%d blogueurs aiment cette page :