Catégories
Anime Jeu vidéo Manga Thèse

Je suis “docteure” en Dragon Ball

Après quatre années de travail, j’ai enfin fini ma thèse en Lettres Modernes à l’Université Paul Valéry, Montpellier III. Je suis donc officiellement “docteure” même s’il ne faut pas compter sur moi pour vous sauver en cas d’urgence médicale.

Ce n’est pas seulement une ligne de plus sur mon CV. C’est aussi quatre ans sur un même objet de recherche un peu éclectique, avec pas mal d’articles universitaires en tous sens.

Le titre de cette thèse ?

Réceptions et recréations de Dragon Ball en France : manga, anime, jeux vidéo. Pour une histoire matérielle de la fiction (1988-2018).

Oui, cest long. Mais c’est le plus explicite que j’ai pu faire.

En clair,

  • comment Dragon Ball est produit au Japon et comment tous les éléments de l’univers s’assemblent ou pas
  • comment et pourquoi Dragon Ball a été traduit comme il l’a été dans le Club Dorothée et chez Glénat
  • en quoi Dragon Ball a changé le monde de l’édition de BD en France
  • en quoi la “panique morale” a provoqué une série de réactions en chaîne chez les fans
  • comment Dragon Ball est petit à petit intégré à l’école
  • etc.
5 volumes de thèse
Cinq exemplaires de thèse : plusieurs kilo de papier

Les deux directeurs de thèse qui ont eu à subir les nombreuses versions de mes 532 pages sont Marie-Ève Thérenty et Matthieu Letourneux. Ils ne s’attendaient certainement pas à ce pensum lorsqu’ils ont accepté de me suivre il y a quatre ans de cela…

Les trois autres membres du jury ont également dû lire le petit pavé : Philippe Marion, Tristan Mattelart et Adeline Wrona. Heureusement, durant la soutenance, ils ne paraissaient pas trop éreintés par cette lecture. Certains ont même confié que c’est la seule thèse qui semble intéresser leurs neveux et nièces.

Et maintenant, il ne reste plus qu’à trouver un éditeur susceptible de publier une version allégée de cette thèse.

En attendant, je suis officiellement “docteure en Dragon Ball“. Mais ne comptez pas sur moi en cas d’urgence médicale ! 😛

Qu'en pensez-vous ?